SMARTPHONES – La sécurité dans l’entreprise

mobiliteLes smartphones font aujourd’hui partie de notre quotidien. L’offre d’applications gravitant autour de cet écosystème a elle aussi bien évolué, et grâce à la percée du Cloud, nous disposons de nombreuses applications permettant de nous faciliter la vie, tant sur un axe personnel que professionnel. La population de cadre n’hésite plus à investir quelques centaines d’euros pour s’offrir le dernier né des grands fabricants de smartphone.

Cette population le fait pour elle-même, car elle souhaite bénéficier de ces innovations à titre personnel, et donc elle dispose d’un droit de regard sur le modèle choisi ainsi que sur les applications installées. Dans le meilleur des cas, l’entreprise participe à cet achat à concurrence d’une certaine valeur pour un modèle standard, mais souvent l’utilisateur est prêt à ajouter de ses deniers pour avoir le modèle ultime. D’une façon constante, on constate donc que le smartphone devient la propriété du salarié et non plus de l’entreprise. Dans ces conditions, on devine bien qu’il est impossible d’imposer des règles de sécurité, d’interdire des applications sur un bien qui appartient à autrui.

En conséquence, le smartphone s’invite dans l’entreprise sans considération pour les règles élémentaires de sécurité. L’utilisateur paramètre son compte de messagerie (mail, contact, agenda, tâches) d’entreprise et se connecte allègrement sur la borne Wifi pour économiser son forfait.

Que faire : laisser le collaborateur s’acheter son téléphone fétiche à titre personnel et lui en imposer un autre (moins bien à ses yeux) sur lequel il n’aura pas de possibilité d’installer quoi que se soit, ou sécuriser les données de l’entreprise sur son smartphone « ultra corrompu » ?

Pour en comprendre les enjeux, nous avons rédigé un « Livre Blanc » traitant de ce sujet. C’est avec plaisir que nous le mettons à votre disposition.

Télécharger le « Livre Blanc sur la sécurité des smartphones »